Aller au contenu
Rapport Annuel 2021

Gouvernance

 

En 2021, notre gouvernance était structurée autour d’un conseil d’administration constitué de 25 membres (23 administrateurs, 1 président, 1 censeur d’Etat), de 6 comités transverses et de 4 comités sectoriels. Toutes ces instances permettent d’assurer la cohérence de l’ensemble de l’entreprise, tout en pilotant finement les différents secteurs d’activité. Un comité des parties prenantes a été constitué et réuni 6 fois dans l'année année. Un comité de mission est par aillerus en cours de constitution, dans le cadre de notre nouveau statut d’entreprise à mission.

AG_2020

Chiffres clés

administrateurs
comités de secteurs
actionnaires

Pilotage et gouvernance

Le comité des parties prenantes : un nouvel organe dans notre gouvernance

Dès la publication des décrets issus de la loi AGEC, nous nous sommes penchés sur la constitution de notre comité des parties prenantes (CPP) pour pouvoir exercer cette possibilité d’échange et de concertation avec les représentants des parties prenantes des filières DEEE ménagers et lampes. Notre CPP est constitué de :

4 collèges avec droit de vote, composés de représentants des :

  • producteurs d’équipements électriques et électroniques ménagers et de lampes,
  • opérateurs de la prévention et de la gestion des déchets (dont l’ESS),
  • collectivités territoriales ou leurs groupements,
  • associations de protection de l’environnement et de défense des consommateurs.

3 invités (distributeurs ayant l’obligation de reprises des DEEE et lampes)

1 censeur d’Etat

Notre CPP s’est réuni 6 fois dans l’année. Conformément aux dispositions de l’article D541-92 du Code de l’environnement, lui ont été soumis 7 projets / propositions qui ont reçu un avis favorable (voir les avis du CPP)

Fort du succès de cette première démarche, le comité des parties prenantes intègrera en 2022 des représentants des équipements électriques et électroniques professionnels.

Notre statut d'entreprise à mission

Après avoir introduit dans nos statuts une raison d’être d’intérêt général en octobre 2019, nous sommes depuis le 24 juin 2021 une entreprise à mission.

« Chez ecosystem, notre raison d’être est de protéger l’environnement, les ressources naturelles et la santé en mobilisant le collectif pour renforcer l’utilisation de matières recyclées de qualité grâce au développement de la collecte, et pour réduire la quantité de déchets générés grâce à l’allongement de la durée de vie des appareils électriques et électroniques ».

Pour que cette raison d’être se traduise par des actions concrètes et mesurables, nous l’avons complétée par cinq objectifs dont les progrès seront mesurables au fil du temps. Ces engagements seront suivis par un comité de mission, en cours de constitution, composé d’experts issus de différents horizons, soit 6 à 12 membres choisis parmi des acteurs de la prévention et de la gestion des déchets, des associations, des élus, des personnalités qualifiées, des salariés et des administrateurs. Il se réunira deux fois par an pour suivre la mise en œuvre des cinq objectifs.

L’Organisme Tiers Indépendant (OTI) a été désigné par le Conseil d’administration du 10 décembre 2021. Il s’agit de notre commissaire aux comptes Mazars.

Organigramme

Une organisation interne simplifiée

Le 1er avril 2021, une nouvelle organisation a été mise en place, après une période de transition issue de la fusion entre Eco-systèmes et Récylum. Nathalie Yserd a été nommée directrice générale, suite au départ à la retraite de Christian Brabant. L’organisation a été structurée autour d’un comité de 5 directions opérationnelles (Développement, Opérations, Performance environnementale, Producteurs, Communication) et 3 directions support (Finances et informatique, Ressources humaines et communication interne, Juridique et relations institutionnelles). Deux directions de mission ont été rattachées à la direction générale (Agréments et Relations avec les filières du bâtiment).

Une nouvelle direction en charge de la recherche

L’année 2021 aura été marquée par une réorganisation de la Recherche et du Développement autour d’une nouvelle direction et d’un alignement des travaux menés autour des 5 engagements de la raison d’être.

 

Une majorité de femmes à la direction

En 2021 nous comptions 6 directrices et 5 directeurs.

 

répartition directrices directeurs